TROUVER LE CENTRE AVEC LE CASQUE DE RÉFÉRENCE OLLO S4X

Récemment, j’ai eu des difficultés avec l’un de mes mixes. Après avoir déménagé pendant la pandémie l’année dernière, mes oreilles sont encore en train de s’adapter à ma nouvelle pièce. Je me suis retrouvée à remettre en question beaucoup de mes choix pendant que je travaillais. J’ai l’habitude de monitorer avec mes Yamaha NS-10M vintage, mais j’avais du mal avec un dernier ensemble de révisions. Je travaillais sur mon dernier EP, “Should Your Sun Set Before Mine”, un trio instrumental sur le diagnostic, le traitement et la guérison. Le dernier morceau, “On the Road Back”, m’a arraché les cheveux.

J’avais envoyé des mixages provisoires à Chuck Zwicky, un ami et collègue de confiance, pour qu’il les examine. Le retour était que mes mixages manquaient d’un point central. Je trouve souvent qu’il est difficile de garder un élément central dans un mixage instrumental de ma propre musique. Le mixage de mon propre travail n’est pas quelque chose que je préfère faire. Je trouve que c’est un défi, car d’habitude une voix est le point central évident du mixage. Bien que je n’aie pas utilisé de plugins d’élargissement, je trouve que de nos jours, avec tant de plugins pour “aider” à réaliser des mixages ultra larges, les choses peuvent aller trop loin et, ce faisant, perdre invariablement le centre du mixage. Donc, après les commentaires de Chuck, je suis retourné à la planche à dessin en me grattant la tête et en me fiant vraiment à mes Ollo’s pour m’aider à trouver ce centre et donner à mes mixages plus de concentration. Le morceau “On the Road Back” était particulièrement difficile, car l’accent est mis sur les changements d’instruments qui entrent et sortent de l’arrangement, mais aussi parce que le morceau parle de mouvement et de voyage. Je voulais maintenir un sentiment d’espace et de mouvement, sans perdre le centre. J’essayais de m’assurer que, sur le plan sonore, j’étais en mesure de transmettre un sentiment d’ascension, quel que soit le type d’ascension que le voyage exige, et un sentiment d’arrivée, d’ouverture, d’espoir, mais aussi de plateau et de nécessité de continuer à avancer. Ce n’est pas une mince affaire pour une narration implicite sans paroles ni images, et il faut s’assurer que le mélange se traduit correctement sur le plan technique et émotionnel.

J’ai mon casque Ollo S4X Reference depuis environ un an maintenant, et il est devenu un élément de confiance dans mon processus de référencement.

Casque S4X de Kallie Marie

Parfois, j’ai besoin d’éliminer la pièce de l’équation et le fait d’avoir ce casque à portée de main m’a donné la possibilité d’entrer et de sortir rapidement de ma pièce et d’obtenir une référence très linéaire qui se marie bien avec mes NS-10. Il est vraiment important que les moniteurs et les casques que vous utilisez pour le référencement soient complémentaires. De cette façon, vos mixages se traduisent de manière similaire pendant que vous travaillez, avec la réponse la plus plate possible. Le fait de savoir que mes NS-10 et mes S4X se complètent si bien m’a permis de faire confiance à la traduction que j’entends lorsque je passe de l’un à l’autre, ce qui me donne la possibilité de référencer les choses de manière plus détaillée et de faire des choix plus précis dans mon mixage.

J’ai été capable d’entrer et de sortir rapidement de mon mixage, en notant les zones où j’avais besoin de resserrer les basses, de créer plus de concentration et de centralité dans mon mixage, tout en me donnant une fenêtre unique sur les endroits où mon image centrale fantôme était sous-développée. J’ai pris soin de vérifier mon mixage en mono et hors mono également, et encore une fois, j’ai utilisé mes Ollo’s pour tester tout cela sans que la pièce ne fasse partie de mon expérience d’écoute lorsque cela était nécessaire.

“Il est très important que les moniteurs et les casques que vous utilisez soient complémentaires.De cette façon, vos mixages se traduisent de manière similaire pendant que vous travaillez, avec la réponse la plus plate possible.”
Ce processus est quelque chose que je trouve souvent stressant et fatigant, car il semble que chaque ajustement pourrait être une décision qui fait ou défait, et je suis souvent frustré et distrait par la façon dont une paire d’écouteurs s’adapte. Je suis une personne de petite taille et je me demande souvent si les fabricants de casques pensent que j’ai des branchies sur le cou et que j’entends à travers, parce que les casques sont si bas. Je dois m’y accrocher pour qu’ils restent à la bonne place, c’est-à-dire sur mes oreilles ! Faire des ajustements au mixage tout en tenant le casque en place nécessiterait plus de bras que j’en ai, donc j’apprécie vraiment mes Ollo’s car ils s’adaptent correctement et confortablement. Certains casques, fabriqués dans des plastiques moins chers, ont tendance à grincer lorsque je tourne la tête ou que je bouge. Les Ollo sont comme un berceau silencieux, enveloppant mes sens dans un nid de sons précis.

Kallie Marie – Casque de référence S4X

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre boutique HiFi / Dj est ouverte du Mardi au Vendredi 9h/12h - 13h30/18h30 puis Samedi 10h/12 - 13h30/17h